Samsung dépose un nouveau brevet pour des écrans flexibles !

Samsung dépose des brevets pour des écrans flexibles depuis maintenant quelques années mais l’un des brevets les plus récents est une sorte de muscle artificiel pour les écrans flexibles qui leur permettrait de se plier sans avoir besoin d’une pression manuelle. Un nouveau brevet a été accordé au géant sud-coréen par le US Patent et Trademark Office (USPTO) et cela nous donne plus d’informations concernant le rôle que joue ce muscle artificiel au niveau des écrans flexibles, ainsi que la qualité de conception de l’écran flexible en lui-même. Il existe deux panneaux d’électrode avec un élastomère se trouvant au milieu et Samsung dit que ce panneau pour l’écran flexible (du Galaxy S8 probablement) inclura l’usage du plastique et plus particulièrement celui du polycarbonate pour offrir une meilleure flexibilité d’écran et une plus grande résistante à la chaleur. Nous pensons que cette structure d’écran flexible correspond au processus 3D Thermoperforming du Galaxy S6 Edge et du S7 Edge qui ont respectivement eu droit à un ou deux points de boost. Beaucoup de gens s’interrogent sur la raison qui pousserait Samsung à intégrer des écrans flexibles mais la compagnie ne révèle rien du tout à ce sujet dans son dernier brevet. Ce que nous pouvons deviner pour l’instant est que les écrans se fissurent et que les terminaux cassent lorsqu’une pression inhabituelle est appliquée dessus.
De plus, le dernier brevet de Samsung pourrait justement mettre fin aux inquiétudes actuelles concernant la durabilité de cet appareil mobile. Aussi, comme ce fut indiqué auparavant, l’écran flexible de Samsung créera le véritable appareil mobile hybride qui alliera smartphone et tablette. En outre, cela justifiera amplement l’utilisation du terme « phablette » qui fait maintenant référence aux smartphones de 5 et de 6 pouces.